Nous modéliserons nos nouvelles trajectoires de vie respectueuses de nos éthiques

« La première étape n’est pas de construire quelque chose, mais de l’imaginer. »

La numérisation de nos parcours de vie nous permettra de modéliser le nouveau monde dans lequel nous souhaiterions vivre. Nous le virtualiserons avant de le réaliser. Les algorithmes nous proposeront de nouveaux parcours personnels et collectifs soucieux de nos éthiques, tout en cherchant celui qui convient le mieux à tous. Ils devront réduire nos impacts environnementaux et sociaux, conserver puis améliorer nos niveau et qualité de vie. Nous pourrons nous projeter sur les 5 – 10 – 20 – 50 prochaines années, notre vie.

Avant d’entreprendre ces voyages collectifs qu’induisent les transformations vers le progrès, nous chercherons à anticiper les changements qu’ils entraîneront pour mieux les accompagner. Chacun visualisera les efforts nécessaires et les gains attendus.

Nous établirons une simulation des conséquences avant chaque acte de consommation. Chacun d’entre nous choisira une trajectoire avec sa liste d’actions à engager puis nous simulerons leurs conséquences.

Une fois nos chemins tracés, nous déterminerons de façon concertée entre consommateurs et producteurs ce qui devra être changé dans nos modes de production et de consommation. À travers l’Interface terre, nous établirons le bilan de nos efforts accomplis et de leurs empreintes planétaires durant notre vie.

Nous pourrons modéliser de multiples situations :

  •  Quelles nouvelles trajectoires individuelles et collectives devrions-nous prendre pour respecter la règle verte, travailler au rétablissement des écosystèmes, de la biodiversité… 
  • Réduire les pollutions des terres, mers, airs, espace, des êtres humains, des animaux… les inégalités… la déforestation… abolir les guerres, éradiquer l’exploitation sociale…
  •  Un meilleur système de santé…
  •  Une transition vers une nouvelle agriculture biologique où le consommateur accompagne le producteur dans ses changements…
  •  Une transition énergétique à l’échelle du conscitonaute… 
  • Comment éviter la prochaine crise financière ou comment en sortir le plus rapidement et collectivement…
  • Des projets communs et alternatifs… 
  • Une société plus vertueuse…
  • Mesurer les conséquences sur nos niveau et qualité de vie…
  • Les externalités négatives sur plusieurs années avant même d’effectuer une seule action.

Les modélisateurs

Tous les acteurs de la société, les citoyens, les consommateurs, les associations, les ONG, les entreprises, les états, les étudiants, les professeurs, les universités… pourront être les modélisateurs de nos parcours de vie désirée. À partir des données des communs web et de nos éthiques de citoyens et consommateurs, ils les traduiront en algorithmes qui définiront les actions à mettre en œuvre pour voir ce monde espéré advenir. Nous aurons besoin de toute l’intelligence disponible sur terre pour leurs mises en œuvre.

Si nous n’utilisions que l’intelligence estudiantine et professorale, nous compterions 153 millions d’étudiants-modélisateurs dans le monde ainsi que de très nombreux lycéens qui participeraient par des travaux collectifs au développement de tous ces modèles. Ils se regrouperaient autour du wikialgorithme avec tous les autres acteurs.

Participer au lancement des 7 communs web

Élaborer une nouvelle infrastructure Web au service du citoyen - consommateur et de ses éthiques

Haut
neque. non massa vel, libero felis velit, id, Nullam ut Donec